Chez CLEO nous recrutons
  • Auxiliaires de vie passionnés
  • Responsables de secteur

Une aide au repas personnalisée et sur-mesure

Sophia, auxiliaire de vie depuis 7 ans chez CLEO partage son quotidien.  Elle apporte une aide à la préparation aux repas pour les personnes âgées et en situation de vulnérabilité. Diligence et adaptabilité sont au rendez-vous !

Un repas qui s’adapte aux besoins des personnes accompagnées

 

Comme Sophia le dit si bien « Il faut s’adapter aux personnes, parce que chaque personne est différente. Ils ne mangent pas la même chose, n’ont pas les mêmes goûts et les mêmes manières de manger. ». Plusieurs facteurs entrent en jeux :

  1. Connaître la pathologie du bénéficiaire : Cela lui permet de savoir comment elle va s’y prendre pour donner à manger à la personne accompagnée. A-t-elle besoin de la stimuler ? Mange-t-il de façon autonome ? A-t-il besoin que la nourriture soit mixée ?
  2. Connaître leurs goûts culinaires : ce qu’ils aiment ou non, leurs habitudes culinaires, leurs envies.

Percevoir ces différences, en prenant en compte et en s’adaptant ; c’est la clé de la réussite !

Mais finalement, qu’est-ce-qui est au menu ? Un plat qui réjouit leurs papilles !

« Ce que je prépare en général c’est un repas en toute simplicité, pas trop épicé surtout ! –rires- Donc cela passe par des repas équilibrés avec du poisson ou de la viande, des féculents ou sucres lents et des légumes ! ».

Une aide culinaire qui renforce la relation entre l’auxiliaire et la personne accompagnée

 

Sophia a su s’adapter à ses bénéficiaires pour les satisfaire : 

« Mme L. est diabétique et fait de la tension. Donc automatiquement je m’adapte et lui cuisine ni trop salé ni trop sucré. C’est vital pour elle, sinon elle risque d’avoir des complications. Mme V. quant à elle, rejette sa nourriture mixée à cause de son AVC. Ce n’est pas qu’elle ne souhaite pas manger mais plutôt qu’elle a du mal. Il faut prendre le temps de lui donner à manger, ce qui est tout à fait normal et essentiel. […] Je suis contente de faire ça, ils ont toujours besoin de quelqu’un pour les accompagner. Je me sens utile, c’est clair. Et surtout il y a toujours un merci à côté !  Même si cela fait partie de notre fonction, ils le disent et ça me fait extrêmement plaisir ».  

Un grand merci à Sophia pour cette interview réalisée le 27 mars 2019 à l’agence de Cergy.

Subscribe To Our Newsletter

Get updates and learn from the best

Nos autres articles

CLEO GROUP

Comprendre la maladie de Parkinson

1. Comprendre la maladie de Parkinson    La maladie Parkinson est une maladie neurologique qui détruit certains neurones dopaminergiques, neurones qui sont reliés aux régulations

Devis